Archives 2015  
 

 

Samedi 19 décembre : concert de Noël
150 personnes ont assisté au concert de Noël donné par les musiciens Les Boléros issus de l'école de musique de Pusey. Le goupe était dirigée par les Montinoise Nadia Henry et Isabelle Fournier. La collecte effectuée au profit du Téléthon a permis de recueillir 383,35 euros.
     
     
Vendredi 18 décembre : Noël à l'école
Un spectacle de magie a été offert aux écoliers du RPI par les communes de Chariez-Chemilly- Montigny-Pontcey à la salle poylvalente du village. Les écoliers ont ensuite reçu la visite du Père Noël qui a remis à chacun un livre financé par la coopérative scolaire et des friandises.
       
     
Mercredi 16 décembre : Illuminations de Noël
Comme chaque annén, plusieurs Montinois se sont mis au diapason en cette période de Noël en illuminant leur maison. C'est le cas de Henry Larere qui demeure rue du 16 Juillet (les deux premières photos) e t de François Marie qui demeure aux Chenevières (de la photo 3 à la photo 5).
 
         
Dimanche 13 décembre : 2e tour des élections régionales
       
       
 
Samedi 12 décembre : Marché de Noël
     
     
 
Lundi 16 novembre 
En fin de matinée, un rassemblement a été organisé dans la cour de la mairie à Montigny-lès-Vesoul en présence des enfants de l'école primaire qui avaient réalisé des dessins pour rendre hommage aux victimes du 13 novembre. Le maire était entouré de ses adjoints, des conseillers municipaux, de William Sluzalek, président du club de l’Amitié, de Nicolas Virot, maire de Chariez, des enseignants Fabienne Barisien et Eric Brulet, des animatrices du centre de loisirs et de Montinois.
Les drapeaux étaient en berne. Avant d'observer, une minute de silence, le premier magistrat a rendu hommage aux victimes : «N'oublions jamais 129 morts, 352 blessés dont 99 en urgence absolue : ce vendredi 13 novembre 2015 restera de sinistre mémoire : la France a vécu un vendredi noir, elle a été touchée dans sa chaire. A Paris, des fanatiques, un commando de kamikazes, s'en sont pris à des innocents qui auraient pu être nos parents, nos enfants, nos soeurs, nos frères, ou encore nos amis. "La France triomphera de la barbarie" a dit le Président de la république François Hollande, comme un défi lancé à L'Etat Islamique qui a revendiqué ces attentats. Depuis samedi, les drapeaux sont en berne. Trois jours de deuil national ont été décrétés. Demain, dans les livres d'histoire, on parlera de ce 13 novembre 2015. Avec tristesse, mais aussi avec le devoir de mémoire qui s'impose. Aujourd'hui, nous sommes réunit pour dire "plus jamais ça".
.          
 
 
Mercredi 11 novembre : Commémoration
 
 
 Les Montinois étaient nombreux à s’être rassemblés autour de leur maire, Philippe Combrousse et des élus municipaux, devant le monument aux morts pour commémorer le 97e anniversaire de la victoire de 1918. Un hommage auquel s’étaient associés les conseillers départementaux Sylvie Manière et Thomas Oudot et les enfants des écoles du RPI Chariez-Chemilly-Montigny-Pontcey qui, aux côtés d’un des enseignants, Eric Brulet, ont entonné La Marseillaise.La vente de Bleuets a permis de recueillir la somme de 82 euros qui sera remise à l’office des anciens combattants et victimes de guerre
   
      
     
 
Mardi 2 septembre : rentrée scolaire à l'école maternelle

Elodie Collin et Pauline Carmantrand sont les deux nouveaux visages de la rentrée scolaire. Elles ont rejoint l’école maternelle de la rue des Vergers où sont scolarisés 26 écoliers issus du regroupement pédagogique intercommunal Chariez-Chemilly-Montigny-Pontcey. Elles remplacent Armelle Valensot, partie une année comme chargée de mission en Allemagne. Elodie Collin a été reçue au concours en juin dernier. Elle sera présente les lundi, mardi et parfois le mercredi, le reste de la semaine étant consacré à enrichir sa formation. Professeur  des écoles remplaçante affectée à l’école d’Amoncourt, Pauline Carmantrand effectue sa cinquième rentrée. Elle sera présente les mercredi, jeudi et vendredi. Les deux enseignantes seront assistées de l’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM), Isabelle Breney. Mardi matin, elles ont reçus la visite de Sylvie Rey, conseillère pédagogique. Pas de changement en revanche à l’école primaire implantée dans les locaux de la mairie : Fabienne Barisien accueille les élèves de CE2-CM1 (27 élèves) et Eric Brulet, les enfants de grandes sections et de CP (24 élèves). Enfin, les CE1-CM2 (27 élèves)  sont scolarisés à Pontcey auprès de Virginie Mourand.

 
         
Samedi 15 août : Concours de pétanque 

Trente deux joueurs ont participé au concours de pétanque organisé par le club de l’Amitié sur le terrain situé vers les mâts. Avec quatre victoires en quatre parties, mais avec quatre équipiers différents (c’est la règle), Michel Mouginot s’est imposé sur le fil avec un…point d’avance sur David Dalvard, auteur également d’un sans faute. Claude Bernard complète le podium. La première femme, Véronique Martin termine quatrième. Différents prix offerts par la commune, le Conseil départemental et des partenaires privés ont été remis aux participants. Classement : 1. Michel Mouginot 2. David Dalvard 3. Claude Bernard 4. Véronique Martin 5 ex-aequo. Murielle Pereur et Pascal Delplanque 7. Henri Larrère 8. Marcel Martin 9. Patrice Bournon 10. Sylvie Pelot.

http://www.dailymotion.com/video/x31vw0y_montigny-les-as-du-carreau_news

http://www.dailymotion.com/video/x31vyd9_montigny-les-vesoul-je-tire-ou-je-pointe_news

http://www.dailymotion.com/video/x31vzi2_montigny-les-vesoul-cochonnet-convoite_news

 
Samedi 20 juin : Ecole qui chante avec les enfants du RPI
 
 

Samedi 30 mai : Inauguration de la place Maurice Gillot, ancien maire

Souvent, l’inauguration de places emprunte un nom sorti d’un livre d’histoire, comme l’a remarqué le préfet François Hamet, samedi en fin de matinée lors de la cérémonie à Montigny-lès-Vesoul. Cette fois, personnalités civiles et militaires et Montinois de toutes générations étaient aux côtés de la famille de Maurice Gillot, ancien maire de la commune de 1959 à 1995. « Nous sommes réunis pour un événement exceptionnel”, a souligné le maire Philippe Combrousse, qui a rappelé la définition du mot “maire” et les nombreuses responsabilités de celui qui est “à la fois une autorité locale et l’agent du pouvoir central ». Fils unique d’agriculteurs, Maurice Gillot était né le 2 mars 1921, à Montigny-lès-Vesoul. Son baccalauréat en poche, il a repris la ferme familiale et est entré au conseil municipal où il est resté quarantehuit ans dont trente-six ans maire, soit six mandats après Gustave Coste.« Les équipes municipales sont des réservoirs d’idées”, a remarqué Philippe Combrousse. En témoigne la liste des chantiers conduits par Maurice Gillot, “artisan du remembrement”, au cours de ce véritable “sacerdoce” : l’arrivée de l’eau potable, la réalisation de l’assainissement, la création des lotissements de la rue du Tremblois, des Chenevières, des Vergers et de la rue des Châteaux. “La commune lui doit également la construction de la salle des fêtes devant laquelle nous sommes et l’école maternelle de la rue des Vergers. Bref, comment ne pas être admiratif ! ».Michel Raison, sénateur-maire de Luxeuil, a lui aussi rendu hommage à son ami, conscrit de son papa et responsable agricole au charisme apprécié. Selon lui, Maurice Gillot était l’un de « ces sages de la génération d’après-guerre” qui a oeuvré pour ces concitoyens “par esprit de l’intérêt général, par générosité et par passion”. Michel Mourand, à l’initiative de cette cérémonie il y a plusieurs années déjà, a succédé à Maurice Gillot en 1995. “J’avais respect et admiration pour lui et je lui dois beaucoup, notamment d’être devenu Montinois”. Pour Sylvie Manière, conseillère municipale et conseillère départementale de Vesoul Ouest, l’ancien maire “mérite cet honneur, celui d’un grand homme, grand par sa vie exemplaire, son implication dans sa commune et son sens de l’honneur ». Après le dévoilement de la plaque, le maire Philippe Combrousse a remis l’écharpe de premier magistrat qui appartenait à Maurice Gillot à son épouse Madeleine, en présence de ses deux enfants, Marie- Noëlle Alkharfan et Bernard.Plus tard, Thomas, domicilié en région parisienne, son frère Mathieu, installé à Dubaï, et leurs compagnes raconteront à Charlotte, Margot et Meklit qui était leur arrière-grand-père. Décédé le 21 février 2010 à l’âge de 89 ans, il avait échappé à la rafle du 16 juillet 1944, « journée de sinistre mémoire » pour les Montinois

Mardi 12 mai : Permis piéton

En matière de sécurité routière, les dix-sept élèves de la classe de CE 2 (un était absent) de Fabienne Barisien sont incollables ! Tous ont décroché leur permis piéton, mardi, à l’issue de l’examen que leur a fait passer le gendarme Arnaud Moulin de la communauté de brigades de Vesoul.Trois d’entre eux, Maïa Vallot, Tom Bichet et Teddy Choffat ont obtenu la note maximale : 12/12. Les questions plus ou moins faciles (Quel type de panneau désigne un danger ? Quel est le bon ordre des actions pour porter secours ?) ont permis de sensibiliser les enfants aux dangers qui peuvent les guetter sur le chemin de l’école. Cet exercice a aussi fait d’eux d’excellents ambassadeurs de la sécurité auprès de leurs parents. Réponses : 1. Un panneau triangulaire à bord rouge ; 2. Protéger-Alerter-Secourir.

Dimanche 8 mai : cérémonie commémorative

L’horaire inhabituel et matinal (9h) en raison de la course cycliste dont le premier départ était donné à 10h, n’a pas contrarié les Montinois. En ce 8 mai, ils étaient relativement nombreux à assister à la commémoration du 70e anniversaire de la fin des combats de la Seconde Guerre Mondiale.« Souvenons-nous de ce que nous devons à cette jeunesse sacrifiée et à cette génération de combattants et de résistants qui rendirent à la France sa liberté et sa fierté », a rappelé le maire Philippe Combrousse à travers la lecture du message du secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants, en présence de Sylvie Manière, conseillère départementale, et de Jean-Marie Euvrard, arborant la Légion d’honneur qui lui a été remise récemment.Les noms des Montinois disparus lors des conflits ont été lus par la jeune Jessica Sigoillot.La quête organisée au profit de l’oeuvre nationale du Bleuet de France a produit la somme de 48 euros.

Samedi 7 mai : Mariage

Du haut de ses 7 ans (elle les aura le 29 septembre), Lyn n’a pas masqué son émotion d’assister au mariage de ses parents, Aurélie et Grégory, samedi 7 mai, quand le maire, Philippe Combrousse, a recueilli leur consentement mutuel. Aurélie Bouyssou, 31 ans, assistante commerciale, est la fille de Marie-Françoise Bague, assureur, demeurant à Montigny- lès-Vesoul, et de Philippe Bouyssou, cadre, domicilié à Escalquens (Haute-Garonne).Grégory Mourier, 37 ans, ouvrier, est le fils de Liliane Mazabrard, retraitée, demeurant à Bougnon, et de Bernard Mourier, décédé. Le jeune couple réside à Montigny- lès-Vesoul, où Aurélie est représentante des parents d’élèves au sein du conseil d’école du regroupement pédagogique Chariez-Chemilly- Montigny-Pontcey. La municipalité adresse aux jeunes mariés ses meilleurs voeux de bonheur.

Dimanche 22 mars : Elections départementales (1er tour)

Inscrits : 504 ; Votants : 328 ; Blancs : 10 ; Nuls : 12 ; Exprimés : 306 Participation : 65,08 %.

Léone Cugnot-Jean-Charles Tacail (FN) : 76 ; Sylvie Manière-Thomas Oudot (UMP-UDI-Divers droite) : 172 ; Isaballe Greffier-Jean-Yannick Tupin : 39 ; Philippe Chatelain-Sylvie Peccolo : 19.

   

Dimanche 8 mars : repas du club de l'Amitié

Amitié a rimé avec convivialité, à la salle polyvalente, où se déroulait le repas annuel du club de l’Amitié, membre de la fédération départementale de Générations Mouvement-Les Aînés Ruraux. Soixante-et-onze des quatrevingt- quatre adhérents, qui sont loin d’avoir l’âge de leurs artères, y ont participé. L’entrée avait été préparée par M. Jardini, boucher-traiteur à Velle-le-Châtel. Le plat de résistance, du chevreuil offert par l’association de chasse, avait été mijoté par Véronique et Marcel Martin. Le service a été assuré par les membres du club, le président William Sluzalek en tête. Une tombola a permis aux plus chanceux de repartir avec un tablier de cuisine, des couverts à barbecue, des bonnes bouteilles de vin ou encore des nains de jardin !

         

         

Samedi 7 mars : Cérémonie citoyenne

Les élections départementales des 22 et 29 mars, destinées a élire les conseillers départementaux, sera le premier scrutin auquel sept jeunes Montinois (quatre filles et trois garçons), figurant parmi les 500 inscrits recensés sur la liste électorale, participeront. A la veille de leur baptême du feu électoral, la municipalité a organisé une cérémonie de citoyenneté, samedi en fin de matinée.Deux d’entre eux y ont participé : Apolline Salerno, étudiante en fac de médecine à Besançon, et Jonathan Poissenot, en bac pro au lycée Luxembourg à Vesoul. Ils ont reçu « Un livret du citoyen » et leur carte d’électeur. C’est la quatrième fois que la municipalité accueille les futurs électeurs. La première fois, c’était en avril 2007, à la veille des présidentielles, puis en avril 2012, toujours pour les présidentielles, et enfin en mars 2014 pour les municipales. Ce rendez-vous a été l’occasion pour le maire, Philippe Combrousse, de mettre l’accent sur l’intérêt d’aller voter, mais aussi d’en parler autour de soi, et ce d’autant plus qu’un sondage Odaxa du 2 mars mettait en exergue qu’un Français sur trois ne savait pas que l’on votait le 22 mars.L’élu a aussi glissé que plus la participation serait importante (elle tourne autour de 63% dans le village), plus la commune aurait des chances de figurer au palmarès des Mariannes du Civisme, challenge organisé par l’association des anciens maires et adjoints. Le maire a aussi rappelé que, pour la première fois, les électeurs allaient voter pour un binôme mixte, soixante-dix ans après la première participation des femmes à une élection. En effet, si elles ont obtenu le droit de vote le 21 avril 1944, elles n’ont glissé un bulletin dans l’urne que le 29 avril 1945, lors des élections municipales. Ce type d’initiative permet d’intéresser davantage les jeunes à la chose publique et pourquoi pas, de faire naître des vocations pour les encourager à s’engager un jour ou l’autre au service de leurs concitoyens.

 
 
 
20 février : Carnaval des écoles
Les écoliers des trois classes de primaires (deux à Montigny, une à Pontcey) et de l'école maternelle ont fêté carnaval. Le défilé les a coduit vers l'aire de jeux où Monsoeur Frilou est parti en fumée. Les enfants ont ensuite partagé beignets et boissons dans la cour devant la salle polyvalente.
 
 
 
 
 
23 janvier : Décoré de la médaille des transports routiers
 

Chauffeur du préfet de la Haute-Saône, Christian Pichot, demeurant au lotissement des Mésanges a reçu la médaille d’honneur des transports routiers échelon argent. « Cette médaille, très rarement décernée”, à en croire Michel Robquin, directeur de cabinet du préfet “vient distinguer un parcours au service de la préfecture”. Après avoir travaillé comme mécanicien de plaisance au sein de l’entreprise de machines agricoles Etienney-Mennetrier à Renaucourt, son village natal, Christian Pichot a rejoint la préfecture le 3 juillet 1978. “Ce sont plus de trente-sept ans de service dans les transports routiers, mais aussi de calme et de sourire, de discrétion et de disponibilité qui sont aujourd’hui mis à l’honneur », a loué le directeur de cabinet. Depuis ses débuts, Christian Pichot a côtoyé quinze préfets qu’il a véhiculé sur toutes les routes du département. « Une fois, nous avons crevé au Haut-du-Them. Nous avons dû nous arrêter dans un café pour que je puisse me nettoyer les mains”, se souvient-il. De la CX de ses débuts à l’actuelle C5 en passant par les 604, Renault 25, 605 et 607, ce sont des milliers de kilomètres qui figurent à son compteur, sans jamais commettre la moindre infraction ou presque. Il avoue toutefois “un petit excès de vitesse”, son patron (un ancien préfet) étant ce jour-là “pressé”. C’est de l’histoire ancienne. “On respecte scrupuleusement la limitation, même quand nous sommes en retard”, assure-t-il. Les douze points qui figurent toujours sur son permis en témoignent. “Je n’ai jamais conduit de DS, c’est un regret », confie Christian Pichot. Ce sera peut-être un cadeau à lui faire à l’heure de la retraite, fin 2016.

           
 
 
15 janvier : Rentrée du tribunal de Commerce
           
 
13 janvier 2015 : Club de l'Amitié en assemblée

Rassemblement, amitié, convivialité : voilà résumé en trois mots la raison d’être du club de l’Amitié, comme l’a rappelé William Sluzalek, président, lors de l’assemblée générale. Laquelle s’est ouverte par une minute de silence en mémoire des victimes des attentats survenus quelques jours plus tôt à Paris, mais aussi de Marguerite Nolot, l’une des membres, disparue en novembre.Forte de 76 adhérents (on peut en faire partie à partir de 50 ans), cette association qui rayonne au-delà des limites de la commune, contribue à l’animation du village. En dehors des activités réservées à ses membres, le club de l’Amitié organise les concours de pétanque des 14 juillet et 15 août. Le rapport financier, présenté par le trésorier Gérard Nolot, laisse apparaître un déficit, conséquence de la participation du club à différentes sorties, notamment à travers la prise en charge des frais de transport. « Le but était d’encourager le maximum de personnes à participer”, a précisé William Sluzalek. “Notre objectif n’est pas de faire des bénéfices”. “On a passé des bonnes journées de rigolade », a confirmé l’une des participantes. Philippe Combrousse, maire, accompagné d’Yves Dormoy, son premier adjoint en charge de l’animation, a annoncé qu’il proposerait au conseil municipal que la subvention annuelle soit reconduite, mais aussi que le club soit associé à l’aménagement de l’écluse à l’entrée du village, juste à côté du terrain de pétanque, où les membres sont nombreux à se retrouver le mardi et le vendredi quand la météo le permet. La commune met aussi à la disposition du club la salle de la Bergère le mardi et le vendredi après-midi. « Je vous sens heureux quand je vous vois », a souligné Sylvie Manière, conseillère générale, qui en a profité pour prendre sa carte de membre.Le montant de la cotisation fixé à 16 euros a été reconduit. Le programme des rendez-vous (qui pourrait encore s’enrichir) proposés par le club de l’Amitié a été présenté. L’après-midi s’est poursuivi autour de la galette des rois, un moment convivial, comme le club sait en organiser.Programme : Dimanche 8 mars : repas du club ; Mardi 17 mars : lecture commune, rencontre intergénérationnelle sur le thème de la vie quotidienne dans les villages d’hier et d’aujourd’hui à la bibliothèque municipale ; marsavril : sortie en bus en Alsace ou au casino de Bourbonne (à définir) et sortie grenouilles ; juin : marche à Villersexel ; samedi 13 juin : pique-nique du club ; samedi 14 juillet : pétanque ; samedi 15 août : pétanque.

 
             
 
11 janvier 2015 : Voeux à la population
 

L’année qui s’est refermée a été marquée par des événements heureux, mais aussi malheureux. « Le 10 décembre, la disparition d’Aurélien Quiclet, 29 ans, a été vécue comme un véritable traumatisme par notre communauté”, a rappelé le maire Philippe Combrousse, lors de la cérémonie des voeux, dimanche en fin de matinée. “Plus près de nous, il y a cet attentat contre Charlie Hebdo ». En leur mémoire, une minute de silence a été observée. « Malgré la douleur qui nous étreint, la vie doit continuer son cours », a enchaîné l’élu, entouré de son conseil municipal au complet, avant de revenir sur l’année écoulée à travers différents dossiers : éducation, animation, culture et le patrimoine, travaux, sécurité, communication et sport. « Le projet de création d’un pôle éducatif sur le site de l’actuelle école maternelle de la rue des Vergers s’avère plus compliqué que prévu”, a reconnu l’élu, qui a animé et participé à plusieurs réunions avec son adjointe Nathalie Bouvier. “A l’heure où plus rien ne semble pouvoir se faire sans que l’on en passe par l’intercommunalité, on espère et on plaide pour que le périscolaire devienne un jour ou l’autre une compétence de la Communauté d’Agglomération », a t-il souligné. « L’équipe municipale, avec le concours de ses agents, essaie d’être la plus réactive possible », a martelé le maire, qui sait notamment pouvoir compter sur ses adjoints Yves Dormoy et Pierre Carlet, dont le mot retraite a été gommé de leur vocabulaire. Il souhaite que l’équipé le soit encore davantage cette année avec la mise en place d’un numéro de téléphone qui permettra aux Montinois de pouvoir joindre rapidement un élu ou un agent. Le numéro sera communiqué dans le prochain Infos Express Montinoises, l’un des outils de communication de la commune avec le site internet. L’occasion pour l’élu de revenir sur les problèmes de connection rencontrés dernièrement. Des travaux ont été effectués sur le réseau. « Notre planche de salut passe par l’arrivée de la fibre optique. Les premiers habitants de l’agglo seront connectés cet été et les derniers d’ici 2020, mais aucune date n’est encore arrêtée pour notre commune”, a annoncé le maire. Cette année sera marquée par une baisse des dotations de l’Etat. “Il nous faudra donc faire aussi bien avec moins d’argent, d’autant que nous ne prévoyons pas d’augmenter les impôts », a annoncé le maire. Plusieurs Montinois ont été reconnus pour leur mérite et leur engagement. C’est le cas de Christine Faivre, faite chevalier des palmes académiques, de Pascal Mignerey, nommé chevalier dans l’Ordre National du Mérite, et Jean-Marie Euvrard, promu chevalier de la Légion d’Honneur. Après plus de quatre décennies passées derrière son bar-tabac, Roger Gillot a estimé que pour lui, le temps était venu de pourvoir profiter d’une retraite bien méritée. En août, il a définitivement tiré le rideau de son établissement situé à deux pas de la mairie. La médaille de la commune lui a été remise. A l’issue de cette cérémonie placée sous le signe de la fraternité, deux Montinois d’Honneur ont été remis. L’un à François Marie, qui a superbement illuminé sa maison de la rue des Chenevières à l’occasion des fêtes de fin d’année, et l’autre à Gilles Sigoillot, l’horticulteur de la rue de la Prairie qui, cet été, a arrosé les fleurs et a participé activement au fleurissement. Les lauréats du concours de fleurissement ont également été récompensés.

 
           
           
   
 
 
 
2O15
 
 
Mercredi 11 novembre 
     
     
Samedi 19 et dimanche 20 septembre : journées du patrimoine 
         
 
Dimanche 20 septembre : journées du patrimoine

 

 

Plan du site

 


Copyright © 2006 Montigny-lès-Vesoul droits réservés - Réalisation Torop.Net - mises à jour wsb.torop.net - Edition