Maurice Gillot  
 

 

Maurice Gillot (1959-1995)

48 années au service de sa commune dont 36 comme maire : Maurice Gillot a véritablement marqué à jamais l'histoire de Montigny-lès-Vesoul.

Durant six mandats de 1959 à 1995, les Montinois lui ont renouvelé leur confiance indéfectible "car ils savaient pouvoir compter sur lui pour assurer le développement du village où il était né le 1er mars 1921" comme l'a souligné le maire, Michel Mourand, au travers de l'hommage rendu par Alain Joyandet, secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, mardi 23 février 2010.
Décédé le dimanche 21 février 2010, Maurice Gillot, 89 ans, a en effet conduit d'importants chantiers comme l'arrivée de l'eau potable, la réalisation de l'assainissement, la création des lotissements de la rue du Tremblois, des Chenevières, des Vergers et de la rue des Châteaux. Il a également été l'artisan du remembrement.
La commune lui doit la réalisation de la salle des fêtes ou encore de l'école maternelle de la rue des Vergers. C'est ici, en décembre 1990, à l'occasion de l'inauguration que le sénateur Pierre Louvot, le député Christian Bergelin et le président du Conseil régional Pierre Chantelat lui avaient remis les insignes de chevalier dans l'Ordre National du Mérite au titre de président de coopérative laitière. En effet, en parallèle à son engagement communal, Maurice Gillot s'est également investi comme président de coopérative laitière de Pontcey et administrateur de l'UCAFCO. Depuis 1978, il était titulaire du Mérite Agricole.
En 1995, Maurice Gillot a été promu maire honoraire, titre honorifique qui est la reconnaissance d'une des fonctions les plus nobles, celle de maire.
Quelque part et sur un plan personnel, il a aussi apporté sa pierre à l'édifice de l'intercommunalité, certains de ses champs ayant servi pour implanter la nouvelle station d'épuration de la CCAV à Vaivre-et-Montoille.
Michel Mourand qui lui a succédé à la mairie venait régulièrement lui rendre visite pour partager les avis de ce sage, certes retiré des affaires communales mais toujours très intéressé par "son" village. Il n'était pas rare de le croiser, caquette vissée sur la tête, lors de ses promenades ou en train de parler, assis sur le banc situé devant la mairie. C'est à lui qu'avait été remise la première médaille de la commune en janvier 2005 à l'occasion de la galette offerte aux aînés.
Fils unique, Maurice Gillot a suivi le petit séminaire à Luxeuil avant d'entrer au lycée Gérôme à Vesoul où il a obtenu son baccalauréat.
En 1943 suite au décès brutal de son père tué d'un coup de sabot d'un cheval, Maurice Gillot a repris l'exploitation familiale avec sa mère. Par bonheur, il avait échappé à la rafle du 16 juillet 1944.
De son mariage en 1947 avec Madeleine Mairey, native de Breuches-lès-Luxeuil, sont nés deux enfants : Bernard et Marie-Noëlle, épouse Alkarfan. Depuis, deux petits-enfants sont venus agrandir le cercle familial.
"Il a consacré sa vie aux autres" a souligné l'abbé Pobelle, assisté de l'abbé Mairey, frère de l'épouse du défunt, lors de l'oraison funèbre. Les porte-drapeaux de la section des anciens maires et adjoints et de la section départementale de l'Ordre national du Mérite, ont accompagné Maurice Gillot à sa dernière demeure.

A ses proches, la municipalité adresse ses sincères condoléances.

 

Plan du site

 


Copyright © 2006 Montigny-lès-Vesoul droits réservés - Réalisation Torop.Net - mises à jour wsb.torop.net - Edition